Son enquête sur les écoutes téléphoniques effectuées par la police a convaincu le jury du concours de journalisme organisé par le Media Trust. Gagnant de la catégorie meilleur article d’investigation, Abhi Ramsahaye a également obtenu le prix Nicolas Lambert 2017.abhi-ramsahaye-2

 

Son confrère du Défi Media Group, Yaasin Pohrun, a lui obtenu le prix de la production radiophonique de l’année pour ses révélations sur l’affaire Raj Dayal.

yaasin-pohrun

 

La Mauritius Broadcasting Corporation a également été à l’honneur, à travers Avinash Bissondoyal. Le journaliste de la télévision nationale a été récompensé dans la catégorie meilleure production multimédia pour son reportage sur la vie des femmes détenues.

avinash-bissoondoyal

 

Dans la catégorie meilleur article de presse écrite, Axcel Chenney, du groupe La Sentinelle, a convaincu le jury avec son article sur les irrégularités à Air Mauritius.

axcel-chenney

 

La photo de Fabrice Naiker montrant le MV Benita échoué sur les rochers sur la plage du Bouchon a, elle, été primée meilleure photo de presse de l’année.

fabrice-naiker

 

Invité d’honneur de la soirée, le vice-président de la République a effectué un constat des grands changements et défis auxquels fait face la presse locale. Paramasivum Pillay Vyapoory a également fait un plaidoyer pour que l’anglais soit davantage utilisé dans la presse écrite et parlée du pays.

vice-president

 

Le jury de la 2e édition du Prix Nicolas Lambert était présidé par Toriden Chellapermal et composé de l’historienne Vijaya Teelock, de la professeure d’université Christina Chan Meetoo, du travailleur social Yan Hookoomsing, de l’écrivain Robert Furlong et du directeur de Transparency Mauritius, Rajen Bablee.

group-photo-2

 

C’est le Défi Media Group qui a été le plus primé dans le cadre du concours Nicolas Lambert 2017. Ici, Abhi Ramsahaye et son confrère Yaasin Pohrun.

gagnants-defi-media-group