La police avait dans un premier temps objecté à ce que l’ancien Premier ministre rédige lui-même sa déposition dans le cadre de son interrogatoire sur le vol commis à son campement de Roches-Noires. Les enquêteurs du Central Criminal Investigation Department ont toutefois consenti à la demande de Navin Ramgoolam. Ce dernier est donc arrivé ce mardi aux Casernes centrales peu avant 11h pour commencer l’exercice. Il y est reparti à 16h10.

La police interroge l’ancien Premier ministre sur sa présence à son campement dans la nuit du 2 au 3 juillet 2011. Selon Navin Ramgoolam, il ne se trouvait pas ce soir-là sur sa propriété de Roches-Noires quand un cambriolage y a été commis. Or, si Rakesh Gooljaury avait fait une déposition initiale à la police pour dire qu’il s’y trouvait au moment du vol, l’homme d’affaires est revenu sur ses dires en début d’année. Une version des faits confirmée par son ex-épouse qui a révélé, lors d’un entretien à ION News, que Navin Ramgoolam s’était bien rendu à son campement ce soir-là pour participer à une soirée entre amis intimes en présence de Nandanee Soornack.

Une charge de « conspiracy to commit a wrongful act » pèse sur Navin Ramgoolam en Cour de district de Rivière-du-Rempart pour les faits s’étant déroulés en juillet 2011.