Son sourire était plus franc à la sortie du Bail and Remand Court vers 17h, ce samedi. Sur le parvis du New Court House à Port-Louis, des centaines de partisans rouges s’étaient rassemblés pour célébrer la remise en liberté de Navin Ramgoolam.

En arrivant au tribunal, ce midi, le sort de l’ancien Premier ministre paraissait toutefois incertain. En effet, l’avocat Yousuf Mohamed estimait aux petites heures du matin que l’objection de la police à la remise en liberté de son client avait de bonnes chances d’obtenir les faveurs du magistrat. Mais c’était sans compter la pugnacité du panel d’avocats de Ramgoolam, mené par Gavin Glover.

Le juriste a en effet poussé les enquêteurs du Central Criminal Investigation Department dans leurs retranchements face à la magistrate Shefali Ganoo. Près de cinq heures après le début de sa comparution, la motion de remise en liberté des hommes de loi de Ramgoolam a donc été acceptée. Moyennant 2 cautions de Rs 200 000 chacune et deux reconnaissances de dette de Rs 1 million chacune, l’ancien ministre a recouvré la liberté. Il devra s’acquitter de ses deux cautions ce lundi en cour.