Le leader du Parti travailliste a renoué avec la foule à Triolet pour le congrès marquant l’anniversaire de Sir Seewoosagur Ramgoolam. Devant ses partisans, Navin Ramgoolam a une nouvelle fois fait son mea culpa. Promettant qu’il ne répétera pas ses erreurs du passé et d’apprendre les leçons de ses précédents mandats.

L’une des ses erreurs passées, dit-il, est de n’avoir pas fait assez de place à la jeunesse. Ainsi, Ramgoolam explique qu’au pouvoir, il établira une limitation à 10 ans du mandat du Premier ministre. De même, estimant que le poste de vice-président est redondant, il prône son abolition pure et simple.

Le chef des rouges n’a toutefois pas manqué de critiquer l’Alliance Lepep et plus spécifiquement sir Anerood et Pravind Jugnauth. En les accusant de mettre en place une succession monarchique à la tête du pays. Mais aussi en déplorant leur manque d’action face aux critiques sur le projet Heritage City.