Le leader du Parti travailliste (PTr) pense que ceux qui veulent débourser un million de dollars pourraient bien perdre leur argent. Navin Ramgoolam prévient ainsi que s’il revient au pouvoir, il annulera les nationalités qui auront été vendues par le gouvernement.

Réfutant les accusations du gouvernement à l’effet qu’il a privilégié l’octroi de nationalités aux étrangers, Ramgoolam a rappelé le cas de Paul Orian. Affirmant qu’il a redonné sa nationalité à ce natif de Maurice, alors que sir Anerood Jugnauth le lui avait refusé au motif qu’il était parti au moment de l’indépendance et qu’il revenait pour acheter des propriétés.

Le chef du PTr a aussi longuement disséqué les mesures budgétaires de Pravind Jugnauth. Si «à première vue», les mesures sociales «paraissent ok», Ramgoolam les qualifient de «bluff» en les analysant plus en détail. Abordant la question des grands indicateurs économiques, l’ancien Premier ministre estime qu’à part le taux de chômage, toutes les prévisions économiques de Jugnauth ont été contrariées.

Ramgoolam a également réclamé des comptes sur un terrain à bail sur le littoral détenu initialement par Showkutally Soodhun. Puis transféré à son fils, pour être ensuite revendu à des investisseurs chinois.