Le siège de Premier ministre est rempli d’épines, l’actuel titulaire du poste s’en rend compte et il faut se méfier de ceux qui y accèdent par des moyens détournés. C’est par des métaphores autour du Ramayana que Navin Ramgoolam a choisi de critiquer Pravind Jugnauth et son gouvernement lors de la célébration de Divali organisée par la Gahlot Suryavanshi Rajput Sabha, à Triolet ce 6 novembre.

Pour le leader du Parti travailliste (PTr), les partisans rouges font face à de nombreux désagréments. Ce qui est contraire à l’esprit de la démocratie, proteste-t-il. Invoquant l’idée du sacrifice, un thème récurrent dans le livre sacré de l’hindouisme, Ramgoolam déplore l’incapacité de certains cadres du PTr à accepter de ne pas se porter candidat lors des prochaines législatives. Tout en prévenant qu’il souhaite que trois rouges soient élus dans la circonscription.