Dans une déclaration à ION News, Navin Ramgoolam estime que Pravind Jugnauth passera à l’Histoire comme le seul Premier ministre « à n’avoir pas eu le courage de passer par les élections générales » pour diriger un gouvernement. L’ancien chef du gouvernement estime ainsi que la passation de pouvoir entre sir Anerood Jugnauth et le futur Premier ministre correspond à une dérive « monarchique » du pouvoir. Ce qui constitue, selon le leader du Parti travailliste une « trahison » envers l’électorat.

Le bureau politique des rouges se réunira pour étudier « toutes les options » pour protester contre l’accession de Pravind Jugnauth au poste de chef du gouvernement. Pour Navin Ramgoolam un front commun de l’opposition est toujours nécessaire. Il précise toutefois que la société civile et les syndicats devraient également rejoindre ce front.