Pour le leader des rouges, Pravind Jugnauth passe à côté des attentes la population en ne confiant pas à la commission d’enquête la tâche d’enquêter plus généralement sur les activités d’Alvaro Sobrinho à Maurice. Navin Ramgoolam demande ainsi à la société civile de faire pression sur le Premier ministre afin qu’il revoit les attributions de la commission.

Le chef du Parti travailliste estime, par ailleurs, que le Premier ministre était au courant des incartades de la présidence depuis un certain temps. Notamment quand son bureau a approuvé les déplacements d’Ameenah Gurib-Fakim alors que ceux-ci étaient financés par le Planet Earth Institute du milliardaire angolais controversé.

Navin Ramgoolam était à Vallée-des-Prêtres, ce vendredi 23 mars, pour commémorer l’anniversaire de la mort de Sir Satcam Boolell.