Le leader du Parti travailliste estime que Pravind Jugnauth «manque de courage» en ne demandant pas à Ameenah Gurib-Fakim de quitter la présidence. Pour Navin Ramgoolam, il en est ainsi car le Premier ministre et ministre des Finances se sait dans une situation de conflit d’intérêts suite au changement dans la manière d’attribuer certains permis bancaires. Les nouvelles règles, pense l’ancien Premier ministre, auraient bénéficié au milliardaire angolais Alvaro Sobrinho.