Le Premier ministre ne contrôle pas son gouvernement. Le leader du Parti Travailliste a matraqué cette idée tout le long de son discours lors d’un congrès à Vacoas, ce vendredi soir. Selon Navin Ramgoolam la formation de « trois clans » au sein du gouvernement démontre que Sir Anerood Jugnauth n’arrive plus à diriger ses troupes.

L’ancien ministre a insisté sur le fait que les promesses de l’Alliance Lepep durant la campagne électorale de 2014 n’ont pas été tenues. Il rappelle ainsi que le tandem SAJ/Vishnu Lutchmeenaraidoo a été dissout et que la promesse d’un miracle économique est désormais impossible à atteindre. Ramgoolam va même jusqu’à dire que des risques réels de pertes d’emplois existent notamment sans le secteur de l’offshore.

Face à cette situation, Ramgoolam affirme que le Parti Travailliste se place dans une position de reprendre le pouvoir, qu’il a perdu à cause de la « propagande » véhiculée par ses adversaires.