Le leader du Parti travailliste pense que le ministre de l’Environnement a fait la chose « décente » en démissionnant de son poste. Toutefois, estime Navin Ramgoolam, il n’est pas clair si Raj Dayal a démissionné de son propre chef ou sur ordre du Premier ministre.

Si Ramgoolam insiste sur le fait que Dayal a fait ce qu’il fallait faire, il dit toutefois ne pas comprendre pourquoi Vishnu Lutchmeenaraidoo n’adopte pas le même comportement. Et de se demander si le statu quo dans la situation de l’ancien ministre des Finances ne découle pas d’un compromis avec Sir Anerood Jugnauth.

Navin Ramgoolam intervenait, ce 24 mars au soir, lors d’un débat sur l’avenir de Port-Louis organisé au club Gymkhana de la capitale.