Le président de la Mauritius Sanatan Dharma Temples Federation est prêt à contribuer financièrement pour que d’anciens employés de l’hôtel The Residence puissent poursuivre leur ancien employeur pour discrimination.

Rajendrah Ramdhean se félicite par ailleurs de la décision du ministère du Travail, après consultation avec le State Law Office, de poursuivre l’établissement hôtelier pour discrimination. Car selon lui, l’ensemble des entreprises du pays respectent les symboles religieux et la culture des Mauriciens. L’attitude de l’hôtel The Residence envers ses employés doit, par conséquent, être sévèrement condamnée, pense le président de la MSDTF.

Le règlement interne de l’hôtel The Residence interdit à son personnel de porter le tika.