Le rachat de l’hôpital Apollo Bramwell, dossier sensible ? Pravind Jugnauth a, en tout cas, montré des signes d’irritation, hier. Cela alors qu’il répondait à une question de Reza Uteem sur les nouveaux repreneurs après le deal avorté avec Omega Ark.

Celui-ci n’a pas respecté ses engagements financiers dans les délais impartis. Le contrat pour le rachat des opérations de l’hôpital privé est caduque depuis le 21 octobre.

Si, vers la mi-novembre, la NIC Healthcare Ltd (NICHL) avait annoncé que LENMED Africa était preferred bidder, le ministre des Finances s’est refusé à donner des détails sur l’avancement des discussions. Indiquant seulement que la NICHL avait invité la compagnie et CIEL à soumettre de nouvelles propositions, le 24 octobre.

« Les négociations sont toujours en cours », a fait valoir Pravind Jugnauth dans sa brève réponse écrite. Il n’est donc pas approprié à ce stade de révéler des informations pour ne pas causer préjudice.

Dans une question supplémentaire, Reza Uteem lui a rappelé qu’il y a peu, le ministre des Finances défendait « bec et ongles » la vente à Omega Ark. Et de se demander si lui, voire le NICHL n’ont pas été « induit en erreur » par celle-ci. « Il ne s’agit pas de cela », lui rétorque Pravind Jugnauth.

Des murmures parviennent des rangs du MMM. Le ministre des Finances s’interrompt et s’en prend au leader de l’opposition. « Laissez-moi répondre ou alors je dois écouter des commentaires faits d’une position assise ? »

Piqué, Paul Bérenger lui balance : « To pou ponn la ? » Pravind Jugnauth s’emporte : « Koze to mem ! » Bérenger : « K’ariv twa ? »

Le Deputy Speaker rappelle à l’ordre Bérenger, qui s’étonne de se faire remonter les bretelles alors que, dit-il, Pravind Jugnauth a démarré l’échange.

Le ministre des Finances reprend son explication. Omega Ark n’a pas respecté le délai imposé pour le paiement de la somme due. Cela malgré une mise en demeure.

Les nouveaux contrats d’emploi signés par le personnel sont « nuls », précise Pravind Jugnauth à Reza Uteem. Il y en aura de nouveau quand il y aura un repreneur.