Ils étaient trois à avoir soumis leur démission du parti soleil en cette matinée du 24 janvier. En fin de journée, un seul homme s’en maintenait à sa décision initiale : Abdus Samad Gunny.

Contacté durant la journée, le maire de Quatre-Bornes assurait avoir pu faire changer d’avis à Premila Geerjanan et Nagen Mootosamy. Informés de leur défection par la presse, hier matin, Atmaram Sonoo dit avoir rencontrés les deux conseillers municipaux en urgence. Et a su trouver les arguments pour les convaincre de ne pas quitter le parti. Il dit n’avoir cependant pas pu entrer en contact avec Abdus Samad Gunny.

Abdus Samad Gunny fait, lui, entendre un autre son de cloche. Affirmant qu’il y a eu pressions et menaces sur les trois conseillers. Et que c’est ce qui a fait céder ses deux camarades. Des affirmations dont Roshi Bhadain s’est d’ailleurs fait l’écho lors de sa conférence de presse hier.

L’ex-ministre de la Bonne gouvernance a d’ailleurs lancé un avertissement à ses anciens camarades de parti : ces actes d’intimidation vis-à-vis de ceux qui seraient proches de lui doivent cesser.

Premila Geerjanan et Nagen Mootoosamy sont restés injoignables.