Il y a encore quelques années, les téléphones dotés de caméras étaient interdits dans les mosquées à La Mecque. Selon Arab News, cette mesure semble s’être relâchée au vu du nombre de pèlerins aperçus en train de prendre des photos à côté de la Kasbah durant le pèlerinage au lieu saint qui a démarré la semaine dernière.

En effet, les selfies et vidéos montrant les fidèles, certains accompagnés du tag #HajjSelfie, sont légion sur les réseaux sociaux cette année. On les voit souriant ou priant devant les sites les plus sacrés de l’islam, lors des différentes étapes du rituel, comme lors des sept tours du tawaf autour de la Kaaba.

hajj selfie instagram2hajj selfie instagram3 hajj selfie instagram

« Ma fille et moi prenons des selfies pour montrer nos photos au Hajj à la famille. Ça fait un joli souvenir », explique une Saoudienne de 34 ans à l’Agence France-Presse. Un Koweïtien de 24 ans explique, pour sa part, qu’il est important pour lui de « documenter tous les événements qui se passent autour » de lui. C’est son premier Hajj, précise le jeune homme. Son père, 65 ans, n’y voit aucun mal : « Ceux qui prennent ces photos immortalisent un événement rare, une expérience unique dans la vie d’un musulman. »

Cependant, d’autres croyants et certains religieux désapprouvent cette pratique qui, selon eux, relève plus d’une « attitude de touristes ». Et donc en contradiction avec la démarche d’humilité et de recueillement qui devrait animer tout pèlerin du Hajj.

Plus de 2 millions de musulmans de 163 pays sont en Arabie saoudite pour ce pèlerinage, l’un des piliers de l’islam, qui prend fin demain.

Sources : Arab News, AFP via NDTV – Photo (Reuters/Amr Abdallah Dalsh via Quartz) : Un pèlerin se prend en photo devant la Grande mosquée lors du tawaf d’adieu, en octobre 2012.