Le Premier ministre ne doit pas se cantonner aux idées provenant de son gouvernement pour résoudre le contentieux qui oppose Maurice au Royaume-Uni et aux Etats-Unis sur la souveraineté des Chagos. Pour Shakeel Mohamed, le fait que les réseaux sociaux connectent désormais les habitants de la planète représente une opportunité pour un lobbying global en faveur de la cause mauricienne.

Le chef de file des travaillistes au Parlement suggère ainsi au gouvernement de se faire aider par les professionnels du domaine afin de rallier tout le pays dans une campagne internationale s’appuyant sur les réseaux sociaux. L’élu rouge estime que les citoyens locaux mais aussi toute personne de l’étranger, concernée par le sort du peuple déraciné des Chagos, pourront porter le questionnement jusqu’au Président des Etats-Unis ou le Premier ministre du Royaume-Uni.