Follow Us On

Slider

Danny Faure a fait un pressant plaidoyer en faveur «du cœur bleu de notre planète qui bat». Le président des Seychelles était dans un submersible à 124 mètres sous le niveau de la mer lors de son intervention, qui a été télédiffusée en direct. Le chef d’Etat de l’archipel était aux côtés de l’équipage, mené par les Britanniques, d’une mission scientifique d’exploration de l’océan Indien.

Un océan en bonne santé est «cruciale pour la survie de l’humanité», a-t-il déclaré ce dimanche 14 avril, rapporte la BBC. Il est encore plus crucial de savoir ce que recèlent les fonds marins afin de mieux comprendre et mieux protéger les eaux et l’environnement.

«Les océans recouvrent les deux tiers de la planète mais sont, pour la plupart, inexplorés. Nous avons de meilleures cartes de Mars que du fond de l’océan», a relevé Danny Faure. Or, «les excuses pour ne prendre aucune action commencent à manquer, tout comme le temps», a ajouté le président. Il est d’avis que «nous ne pouvons attendre que la prochaine génération résolve» les problèmes que nous avons créés «au fil des années» et dont les conséquences se font sentir à travers le changement climatique, selon The Guardian.

Lors de cette mission d’exploration de Nekton Mission, des scientifiques ont répertorié la vie sous-marine, à cartographié les fonds des océans et exploré les eaux profondes, allant jusqu’à 500 mètres avec submersibles et drones.

Les données récoltées serviront à renforcer et accroître la politique de protection des océans adoptée, l’année dernière, par les Seychelles en échange de l’effacement d’une partie de sa dette. L’archipel veut appliquer cette mesure à un tiers de sa zone économique exclusive (qui fait 1,4 million de kilomètres carrés) d’ici 2020. Il entend ainsi concilier écologie et impératifs de développement en posant des restrictions sur les activités touristiques et de pêche.

Nekton Mission s’intéressera également à d’autres zones de l’océan Indien en marge d’un sommet qui aura lieu sur l’état de ces eaux à Oxford, en Angleterre, en 2022.

Les océans seront également l’un des enjeux phares au sommet des Nations unies sur le climat prévu début décembre, au Chili.

Facebook Comments