Assurer une prise en charge médicale comparable à celle que reçoivent tous les autres citoyens. C’est l’objectif affiché par les autorités pénitentiaires en inaugurant un nouveau centre médical dans la prison des femmes à Beau-Bassin, ce mercredi 30 mars.

Pour le ministre de la Santé Anil Gayan, si certaines détenues purgent leurs peines avec leurs enfants en bas âge, d’autres nécessitent des soins plus spécialisés étant porteuses du VIH. D’où la nécessité d’un centre médical pouvant procurer toute une gamme de soins aux détenues.