Follow Us On

Slider

Statistics Mauritius table sur une croissance nationale revue encore à la baisse – la seconde fois – pour 2019. L’organisme prévoit un taux de 3,6%, soit 0,2% de moins que les prévisions diffusées en septembre dernier. C’est ce qu’indiquent les «National Accounts Estimates (2016-2019)» de Maurice, diffusé le lundi 23 décembre.

Pas de croissance à deux chiffres au niveau sectoriel. D’ailleurs, celle-ci devrait être de zéro (contre 4,1% en 2018) pour ce qui est du segment «Accommodation and food service activities», qui recouvre le tourisme. En cause : les arrivées revues à la baisse et estimées à 1,4 million de passagers, soit comme l’année dernière.

Le secteur cannier relèvera un peu la tête. La production de sucre devrait atteindre les 335 000 tonnes, comparativement aux 323 406 tonnes de 2018. Une embellie qui se reflètera au niveau du taux de croissance, estimé à 3,7% pour cette année. En 2018, celle-ci avait chuté par 9,1%.

Expansion notable également pour le secteur agricole, où les prévisions de croissance devraient s’élever à 3,9%, contre 0,4% l’année dernière.

Ailleurs, la performance sera moindre. Ainsi, l’expansion au niveau de la construction devrait être de 8,5%, contre 9,5% l’année dernière. Le secteur est toujours porté par les travaux d’infrastructures publiques comme le Metro Express, le stage de Côte d’or et les chantiers du Road Decongestion Programme. Et, du côté du privé, par les projets immobiliers sous le «property development scheme», les smart cities ainsi que les centres commerciaux.

Le secteur manufacturier, en difficulté, devrait connaître une croissance sous la barre du 1%. Soit 0,7%, comme l’an dernier. Dans cette catégorie, le textile affichera une note négative à -3%.

Facebook Comments