Pravind Jugnauth refuse de concéder qu’il sera de facto le Premier ministre après le retrait de l’actuel chef du gouvernement. Ce sera à l’Alliance Lepep de déterminer qui est apte à commander la majorité après le départ de sir Anerood Jugnauth. C’est ce qu’a expliqué le leader du MSM lors d’un meeting à Quartier-Militaire, ce vendredi 2 décembre. Le ministre des Finances précise dans la foulée que SAJ démissionnera comme Premier ministre, laissant entendre qu’il conservera son poste de député.

Abordant ses responsabilités envers ses enfants, Pravind Jugnauth a estimé que le Parti travailliste et plus particulièrement son leader ne sont pas aptes à parler de « moralité ». Pour pouvoir le faire, le leader du MSM affirme que Navin Ramgoolam aurait dû s’acquitter de ses devoirs familiaux.