15h03 : Pravind Jugnauth a déclaré ses intérêts, indique Kheshoe Parsad Matadeen. Les magistrats, ajoute-t-il, ont fait preuve d’un manque total de discernement en ce qui concerne le mens rea, relève le Chef juge. Les magistrats ont fait une erreur de droit. Pravind Jugnauth a remporté son appel.

14h52 : Cela fait plus d’une heure depuis que l’audience du jugement en appel de Pravind Jugnauth a commencé. Le Chef juge Kheshoe Parsad Matadeen poursuit la lecture du ruling. Il est clair, dit-il, que la question d’intention doit être établie pour que Pravind Jugnauth soit condamné. Or, expliquent les juges de la Cour suprême, que les magistrats n’ont pas établi l’intention de celui qui était ministre des Finances au moment des faits qui lui sont reprochés.

L’audience de l’appel de Pravind Jugnauth a démarré à 13h35 par un rappel des faits par le Chef juge Matadeen. Celui-ci revient, point par point, sur les motifs d’appel soulevés par la défense.

Jusqu’ici, quatre points (les points 4, 5, 6 et 7) avancés par les hommes de loi de Pravind Jugnauth ont été rejetés.

Le Chef juge Matadeen s’attaque maintenant aux points 2 et 3, qui concernent la notion d’intérêt personnel.  Les magistrats se sont trompés en considérant que l’intérêt personnel de Shalini Malhotra et ceux de Medpoint Ltd étaient les mêmes, dit Kheshoe Parsad Matadeen. Et en déduisant que la sœur de Pravind Jugnauth avait un intérêt personnel direct.

La Cour suprême retient les points 2 et 3 avancés par la défense.

Photo : Ravi Rutnah, comme d’autres membres de la majorité gouvernementale, à son arrivée en Cour pour l’audience.