Après un renvoi en mai, c’est désormais en août que Showkutally Soodhun devra se présenter à nouveau devant la Cour intermédiaire. Lors de la séance du 3 août, l’ancien ministre sera fixé sur la motion d’abus de procédure initiée par son panel d’avocats. Ceux-ci demandent au magistrat Sachin Boodhoo de rayer l’affaire au motif que l’enquête de la police est incomplète et biaisée.

Raouf Gulbul et Ravin Chetty, les deux avocats de Soodhun, estiment que les enquêteurs n’ont pas tenu compte du témoignage d’une personne ayant fourni des éléments de contexte par rapport aux pratiques et aux cultures arabes et ourdoues.

Soodhun fait face à la justice suite à une plainte déposée contre lui par Xavier Duval. Le leader de l’opposition reproche à l’ancien vice Prime minister d’avoir tenu des propos menaçants à son égard lors d’un rassemblement en juillet 2017.