« Si vous avez des informations sur moi, sortez-les. » C’est le défi que lance Vishnu Lutchmeenaraidoo à ceux qui le traitent de « pourri ». Une étiquette qu’il récuse avec virulence, lui qui estime être « le plus droit et le plus transparent de ce gouvernement ». Le ministre des Affaires étrangères affirme ainsi sa volonté d’en découdre avec ceux qui mettent en doute son intégrité et sa réputation. Ceux-là, il dit vouloir les affronter « frontalement », peu importe leur « niveau hiérarchique ».

Evoquant sa relation avec Bhadain, il dit l’avoir toujours « traité comme [son] enfant ». Si ce dernier a des dossiers sur l’ancien ministre des Finances, Lutchmeenaraidoo dit que ce n’est pas « son style » d’en avoir sur les autres.

Le ministre des Affaires étrangères était interrogé par les journalistes à l’issue de sa rencontre avec le corps diplomatique, ce lundi soir. Il a d’ailleurs profité de l’occasion pour expliquer qu’il part en mission à l’étranger. Car, affirme-t-il, aucune interdiction de quitter le territoire ne pèse sur lui.

[Nous nous excusons pour la mauvaise qualité du son]