Officiellement, c’est la nature « complexe » des discussions que Navin Ramgoolam doit avoir dans le cadre de la réforme électorale qui nécessitera qu’il accorde à la question « le temps adéquat ». C’est ainsi que le Premier ministre a justifié sa demande à ce que les travaux de l’Assemblée nationale soient ajournés au mardi 13 mai prochain. C’est ce qu’a déclaré Ramgoolam lors de son statement au Parlement, cet après-midi.

D’ici le 13 mai, le Premier ministre dit vouloir enclencher des « consultations détaillées » et passer en revue les propositions reçues jusqu’ici. Il rencontre ainsi Paul Bérenger dès ce jeudi et espère ensuite discuter avec les « autres parties intéressées ».