Follow Us On

Slider

Elles réclament le paiement d’une allocation due aux averses liées au passage de la tempête tropicale Calvinia, fin 2019. Plus d’une centaine de personne se sont massées devant l’immeuble qui abrite le National Pension Fund (NPF) et le bâtiment Emmanuel Anquetil, à Port-Louis, dans la journée de ce lundi 13 janvier dans l’espoir d’avoir gain de cause.

Les grilles d’accès à l’immeuble Renganaden Seeneevassen ont dû être fermées alors que la police veillait au grain, histoire d’éviter tout débordement. Alice, une jeune mère de trois enfants issue de Cité-La-Cure, soutient qu’elle a suivi toutes les procédures afin de se faire rembourser ses effets personnels abîmés par les averses. «Les policiers sont venus inspecter ma maison et m’ont remis un mémo qui était censé servir pour l’obtention d’une indemnisation. Sauf que la Sécurité sociale fait la sourde oreille et j’attends toujours», dit-elle.

«Nous avons entendu à la radio qu’il y avait une somme qui allait être offerte aux victimes des maisons inondées. Nous sommes venus à Port-Louis avec notre mémo. Cela fait une semaine que nous patientons. Les fonctionnaires du ministère de la Sécurité sociale nous demandent de repasser à chaque fois», lance Karine, mère de famille de Baie-du-Tombeau.

Le ministère de la Sécurité sociale indique que Rs 992 828 ont été déboursées en termes d’allocations pour 1 889 familles, soit 5 281 personnes. Chaque personne dont la maison a été victime des intempéries bénéficie d’un montant de Rs 188 par jour.

Facebook Comments