La force policière mauricienne n’atteint, certes, pas l’ensemble des objectifs visés. Mais c’est aussi le cas dans d’autres pays. Sir Anerood Jugnauth (SAJ) se réjouit, pour sa part, d’une police «efficace» qui opère à plein régime, notamment dans le combat contre le trafic de drogue.

Certes, la Police Officers Solidarity Union a soulevé un certain nombre de questions sur les conditions de travail, la formation et les équipements. Parmi : la mise en place d’une «police bank scheme», des allocations, les promotions et bonus de performance. Le syndicat que dirige Jay Boojhawon avait d’ailleurs eu une réunion avec le management le 24 novembre, soit cinq jours avant sa marche pacifique à Port-Louis.

Le syndicat avait été informé, le même jour, qu’une partie avait déjà été résolue, a expliqué le ministre mentor en réponse à la Private Notice Question, et que le reste «were being looked into».

«Je suis surpris qu’après toutes ces années en tant que parlementaire, dans et hors gouvernement, que le leader de l’opposition ne s’intéresse que maintenant au bien-être de la Mauritius Police Force», a lancé SAJ à Xavier Duval. Ce dernier n’a pas manqué de riposter. Soulignant le fait qu’il a présidé un comité ministériel qui s’est penché notamment sur l’équipement de la police en 2016.

Le problème de fourniture d’eau n’est pas restreint aux «police quarters» de Coromandel, réplique le ministre mentor. Faisant remarquer, dans le même souffle, que certaines personnes «oublient» le travail requis pour assurer une fourniture 24/7, comme l’a promis ce gouvernement. «Gagn trwa banane to pe koz mem zafer, to dis inn reye», a tancé Shakeel Mohamed.

SAJ affirme, en revanche, ne pas être au courant que des policières postées comme sentinelles aux domiciles de certains VVIP font office de babysitters. Le ton était moins revanchard lorsque Duval lui a fait la requête pour une augmentation du nombre de psychologues pour accompagner les policiers. «Cette requête doit être faite au Commissaire de police, je la ferai», a répondu SAJ. Duval n’a pu cacher sa surprise : «Au moins ça, c’est une réponse. Je ne peux qu’être d’accord», a-t-il dit dans un sourire.

La «police bank scheme» a déjà été mise en place, a affirmé le ministre mentor. Le processus d’acquisition est en cours pour les nouveaux uniformes aperçus le 1er août. Il en va de même pour une opération de déparasitage dans les différents postes de police.