L’entrepôt de Shoprite répondait aux normes de sécurité incendie. La dernière inspection remonte à février de cette année, a indiqué Fazila Jeewa-Daureeawoo au Parlement, ce mardi 21 novembre. La titulaire du portefeuilles des Collectivités locales, sous l’égide duquel le Mauritius Fire and Rescue Service est placé, précise que trois enquêtes sont en cours, menées par la police, les pompiers et le département de Health Safety du ministère du Travail.

C’est aussi l’argument que met en avant la ministre lorsqu’interrogée sur la qualité des équipements des pompiers qui sont intervenus pour circonscrire le feu à Trianon et à la suggestion de Shakeel Mohamed d’instituer un select committee sur ce point. Ou quand Xavier Duval lui demande si la police est en possession d’images vidéo des caméras de surveillance de l’entrepôt de Shoprite, notamment pour déterminer si l’accès à des portes de sortie était bloqué.

La ministre prend cependant bonne note de la suggestion du leader de l’opposition que les pompiers inspectent les entrepôts d’autres grandes surfaces. Cela afin de s’assurer qu’un tel drame, qui a coûté la vie au jeune Dinesh Domah, ne se reproduise pas.

L’introduction de la responsabilité criminelle des entreprises dans ce genre de situation («corporate manslaughter») est-elle envisagée ? veut encore savoir le leader de l’opposition. Qui voit la question être renvoyée à l’Attorney General. Fazila Jeewa-Daureeawoo balaie d’un revers de main l’idée de recourir à des experts internationaux pour évaluer le service des pompiers. Se demandant si Duval insinue qu’à Maurice, il n’y a pas de compétences en la matière. «Je ne suis pas d’accord avec votre opinion, c’est mon droit», balance-t-elle au leader de l’opposition.

Cette Private Notice Question a été l’occasion de revenir sur les mesures prises depuis juillet dernier et la PNQ sur les services des pompiers par rapport à l’amélioration de l’équipement des pompiers et la mise en place d’un Fire Code. Sur ce dernier point, Jeewa-Daureeawoo précise que celui-ci devrait être finalisé «dans les semaines à venir». Cela suivant l’atelier de validation qui s’est tenu début octobre. (la suite de l’article plus bas)

Il ressort toutefois que de nombreux bâtiments ne sont toujours pas aux normes de sécurité incendie, qu’ils soient du privé ou du public. Les pompiers ont émis des avis d’amélioration aux propriétaires, a déclaré Fazila Jeewa-Daureeawoo.

Le Fire Code sera-t-il applicable uniquement aux vieux bâtiments ? a interrogé Xavier Duval. Les pompiers appliquent déjà ce code national de prévention des incendies en interne, affirme Fazila Jeewa-Daureeawoo, qui s’engage à accélérer les choses.

La PNQ du jour :

Lire la réponse écrite à la PNQ ici:

PNQ Mauritius Fire and Rescue Service 21 Nov 2017 by ION News on Scribd