La réponse d’Anil Bachoo à la Private Notice Question de Paul Bérenger, ce matin, au Parlement a permis de faire la lumière sur certains aspects de la Ring Road. Voici ce qu’il y a à retenir des informations données par le ministre des Infrastructures publiques.

Coût du projet

Le coût estimé de ce tronçon de route se chiffrait à Rs 950 millions en 2008. Au moment d’attribuer le contrat de construction au Joint Venture Rehm Grinaker-Colas, le 3 novembre 2009, le montant des travaux s’élevait à un peu moins de Rs 1,16 milliard.

Six propositions ont été reçues de firmes souhaitant agir comme consultant pour le compte du gouvernement dans le cadre de la construction de la Ring Road. Le consultancy services contract a été attribué à Arab Consulting Engineers (ACE) le 30 décembre 2008 pour un montant total de Rs 34 millions.

Obligations du constructeur et des consultants

Après la fin des travaux de la Ring Road, le 31 janvier 2013, Rehm Grinaker-Colas sont tenus de respecter une « Defect Liability Period » d’un an. Puisque la partie endommagée de la Ring Road a été conçue et construite par les contracteurs, ils sont tenus de respecter les conditions contractuelles standards de la Fédération internationale des Ingénieurs-Conseils (FIDIC) et donc réparer à leurs frais l’ouvrage.

En tant que consultant, ACE était tenu, entre autres, de superviser les travaux pour le compte de la Road Development Authority (RDA), de déléguer un ingénieur en permanence sur le terrain, de s’assurer du respect des clauses contractuelles et de la qualité des travaux. Mais également de continuer à superviser sporadiquement le site après la fin des travaux. Plusieurs inspections ont ainsi eu lieu en septembre 2013, puis en janvier 2014. Date à laquelle des « unusual cracks » ont été observés sur 75 mètres de la route. Trois autres inspections ont eu lieu en mars. Entre-temps, le consultant a constaté la détérioration de cette partie de la route. Dans un rapport soumis à la RDA, ACE a réitéré l’obligation de Rehm Grinaker-Colas d’entreprendre des travaux de reconstruction avant la date butoir du 31 juillet.

Expropriation

74 portions de terrains ont été acquises par le gouvernement entre juillet 2010 et février 2013 dans le cadre de la première phase de la Ring Road. Dans 27 cas, une compensation a déjà été payée aux propriétaires expropriés. La phase 2 de la Ring Road nécessitera l’acquisition de 30 lopins de terre par l’Etat. Le Director of Valuation procède actuellement à l’évaluation des montantes à être payés aux propriétaires.

Anil Bachoo a laissé entendre à Paul Bérenger que le rapport d’ACE pourrait être rendu public si les différentes parties au contrat s’entendent sur leurs obligations respectives.