Le Mouvement patriotique a répondu à l’appel du PMSD mais pas les autres partis. C’est donc en compagnie des représentantes de quelques ONG que les cadres des deux partis ont condamné les propos de Ravi Rutnah et réclamé sa démission.

Tour à tour, Roshni Mooneeram observatrice politique, Anuradha Nunkoo de Women in Networking ou encore Anishta Seesurrun de Flame of Phoenix ont sévèrement critiqué les propos de Ravi Rutnah et le manque de condamnation sévère de ceux-ci de la part des autres membres du gouvernement.

Depuis, le Deputy Chief Whip a retiré ses propos après avoir été rappelé à l’ordre par le Premier ministre.