Ayant été conseiller de Port-Louis pendant de nombreuses années, Mahmad Kodabaccus estime qu’il est normal que ses anciens mandants le sollicitent. C’est ce qu’il s’est passé, affirme le cadre du PMSD, le 30 janvier dernier. Quand des habitants de Camp Chapelon ont souhaité qu’il constate de visu le tracé qui d’une route qui doit être construite dans la localité dans le cadre du projet Metro Express.

Du coup, l’ancien président des bleus dit ne pas comprendre la colère du député Patrice Armance, qui serait liée à sa visite. Il estime que c’est de bonne foi qu’il a omis d’informer le député PMSD de Grande Rivière Nord Ouest/Port-Louis Ouest de son déplacement dans la circonscription. Si Kodabaccus estime qu’il n’y a aucun problème, il refuse toutefois de commenter les spéculations sur la démission éventuelle d’Armance du parti de Xavier Duval.

Le député bleu a publiquement exprimé son mécontentement, ce 31 janvier sur sa page Facebook. Évoquant un «coup de couteau dans le dos» venant d’un membre de son parti. Disant avoir été élu pour servir sa circonscription, il affirme, sur Facebook, vouloir le faire «avec ou sans le PMSD». Répondant aux commentaires sur son post, le député dit ne plus vouloir se taire devant «sa bane maniere communal la» (sic). Tout en ironisant que le PMSD fait «soi disant» la part belle à la méritocratie.

Nos nombreuses tentatives de joindre Patrice Armance, pour obtenir sa version des faits, sont restées vaines.