Ils ne pourront pas terminer leur marche du 11 juin au jardin de la Compagnie. C’est ce que la mairie de Port-Louis a fait savoir à la Plateform Pou Baisse Prix Lesence ek Diesel (PPBPED). Or, Jayen Chellum explique qu’après sa réponse du 6 juin, la mairie est restée muette quand les organisateurs ont souhaité comprendre le sens du refus.

Devant le silence de la municipalité, un petit groupe de membres de la PPBED a brièvement manifesté devant celle-ci, ce 8 juin. Si l’animateur de la plateforme ne voit pas pourquoi la police leur interdirait de manifester ce lundi, il craint toutefois qu’un éventuel refus ne leur soit communiqué à la dernière minute. Ce qui les empêcherait de saisir la justice afin de maintenir leur marche.

Le PPBED regroupe des associations de consommateurs et plusieurs syndicats et questionne la structure du prix du carburant à Maurice. Arguant que les différentes taxes imposées par l’Etat représentent 52% du prix que payent les Mauriciens à la pompe. Un des objectifs de la marche du 11 juin est de contraindre le gouvernement à annuler la dernière hausse du prix des carburants intervenue ce 15 mai.