Les opposants au Metro Express expliquent au Premier ministre indien que ce projet pourrait mettre à mal les relations entre les deux pays si la somme déboursée sert à financer un projet qui ne suscite pas l’adhésion des Mauriciens. Ce ce qu’écrivent les membres de ce regroupement de l’ACIM, de syndicats de fonctionnaires et de travailleurs du secteur du transport qui ont envoyé une lettre (plus bas après la vidéo) au Premier ministre indien et à Pravind Jugnauth.

Letter to Indian Governement by ION News on Scribd