Le ministre des Finances a animé sa troisième conférence de presse depuis vendredi pour livrer un message essentiel aux clients et employés de la Bramer Bank, de British American Insurance (BAI) et au grand public : la situation est sous contrôle. A tel point que Vishnu Lucthmeenaraidoo fait part de son souhait d’émettre un communiqué dès ce lundi soir pour informer les clients de la Bramer qu’ils pourront effectuer tous types de transactions dans les succursales à partir de mardi matin. Pour ce qui est des détenteurs de polices d’assurances de BAI, le ministre des Finances a une nouvelle fois expliqué que leurs intérêts seront entièrement préservés.

Interrogé par ION News, le ministre des Finances a confirmé que la Financial Services Commission, gendarme, entre autres, du secteur des assurances, a failli à sa mission de contrôle. Toutefois, affirme Lutchmeenaraidoo, le dysfonctionnement est en lien avec l’interventionnisme régulier de Navin Ramgoolam qui entretient une « relation toxique » avec le principal propriétaire de BAI, Dawood Rawat. Et de révéler que lors d’une conversation avec son prédécesseur aux Finances, Xavier Duval, il a compris que les réponses à la Private Notice Question de novembre 2013 [voir le verbatim ici]  de Paul Bérenger avaient été revues et corrigées par le Premier ministre d’alors.