C’est une forte délégation mauricienne qui assiste en ce moment à la Persons of Indian Origin (PIO) Parliamentary Conference. Pour cette première édition, 11 élus de tous bords ont, en effet, effectué le déplacement à New Delhi.

Les Parliamentary Private Secretaries Sharvanand Ramkaun, Toolsyraj Benydin et Vikash Oree, les députés MSM Bashir Jahangeer et Raj Dayal, celui du Muvman Liberater Sangeet Fowdar ont ainsi assisté au discours inaugural du Premier ministre Narendra Modi, ce matin au Pravasi Bharatiya Kendra. Tout comme les députés de l’opposition Malini Sewocksingh (PMSD), Veda Baloomoody et Reza Uteem (MMM), Ezra Jhuboo (PTr) ainsi qu’Alan Ganoo (MP).

La ministre des Affaires étrangères Sushma Swaraj a aussi pris la parole.

Chaque année, le 9 janvier marque la Pravasi Bharatiya Divas, soit la journée en l’honneur de la contribution à la Grande Péninsule des personnes d’origine indienne à l’étranger.

«Nous nous concentrons de plus en plus sur le monde. Notre perception du monde change, la raison principale étant que l’Inde même se transforme», a soutenu le Premier ministre indien ce matin, ainsi que le rapporte NDTV. «Réformer pour transformer est le principe qui nous guide», a encore ajouté Modi. Faisant ressortir le regard positif sur le pays d’instances internationales comme le Fonds monétaire international, la Banque mondiale ou encore l’agence de notation Moody’s, indique DNA India.

Le chef du gouvernement indien n’a pas manqué de souligner la résilience des Indiens qui s’installent à l’étranger. Non seulement ils s’intègrent dans leurs nouveaux pays, mais ils préservent leurs valeurs tout en occupant des postes à responsabilité, voire influent sur la géopolitique, s’est réjoui Modi.

L’Inde, a déclaré son Premier ministre, compte bien être un acteur majeur de ce siècle, considéré comme celui de l’Asie, écrit le Financial Express.

La diaspora indienne est estimée à 31,2 millions de par le monde. Incluant ceux descendant des travailleurs engagés et les étudiants, note encore NDTV.

Ils sont 124 parlementaires de 23 pays, dont Maurice, le Royaume-Uni, l’Afrique du Sud, le Canada, le Kenya, la Nouvelle Zélande, la Guyane, les Fiji ou encore le Sri Lanka, invités à cette conférence.

Trois sur les 17 maires d’origine indienne présents viennent des Etats-Unis.

Les travaux de cette première journée sont consacrés à deux séances plénières. Axées sur le chemin parcouru de «la lutte au Parlement» et le rôle des parlementaires PIO.

La journée de demain sera, elle, dédiée à un dialogue interactif entre les participants de la conférence.

Les parlementaires mauriciens sont attendus au pays ce jeudi 11 janvier, indique le Chief Whip Bobby Hurreeram, joint au téléphone.

Photo (Ministry of External Affairs India/Twitter) : Narendra Modi, le Premier ministre indien, lors de son discours inaugural ce 9 janvier 2019.