L’ancien CEO d’Air Mauritius revient sur la stratégie Air Corridor de Maurice. S’il ne conteste pas la nécessité de créer un pont aérien entre l’Afrique et l’Asie, en passant par Maurice, il remet en cause la mise en œuvre de l’initiative. Comme la décision du gouvernement de miser essentiellement sur l’aéroport de Changi de Singapour en laissant le champ libre à Air Asia X d’exploiter le potentiel de l’aéroport de Kuala Lumpur en Malaisie.