Les élections de ce dimanche étaient attendues chez les mauves. Tandis que certains s’attendaient à un vote sanction contre l’équipe dirigeante après l’alliance Parti Travailliste-MMM d’autres espéraient plutôt un fort rajeunissement du Comité Central. Au final, à l’exception de Jean Claude Barbier et de Raffick Sorefan, deux élus mauves au Parlement, les membres les plus en vue du parti se sont tous fait réélire.

Si Paul Bérenger est arrivé sans surprise en tête des suffrages des 518 branches du parti mauve, la deuxième place de Steve Obeegadoo n’est pas passée inaperçue. Tout comme la relative mauvaise performance de Rajesh Bhagwan et Alan Ganoo, arrivés respectivement à la 13e et la 19e place. L’autre surprise a été la bonne performance de Steve Obeegadoo arrivé 2e suivi par Kavi Ramano.

Pour Paul Bérenger, ces élections démontrent la vivacité du MMM et estime que c’est un test que les mauves ont passé « lao lao » avant d’expliquer qu’il décortiquera les votes. Le leader des mauves concède qu’il est regrettable que deux ou trois personnes dont le MMM avait besoin ne se sont pas fait élire.