Ils ont repris le travail mais le cœur n’est pas à la fête. Pour les petits commerçants du marché central ou de ses alentours, la clientèle restera rare avant la grande rentrée du 8 janvier. D’ici là, les marchands de fruits et légumes se contentet des quelques clients qui fuient les excès en viande et en gras de la période festive.

Tandis que ceux qui sont dans l’habillement espèrent faire quelques affaires dans le sillage de la rentrée scolaire.