L’ordre. C’est ce que le ministre des Terres et du Logement veut absolument rétablir dans le pays. Pour cela, il estime qu’on devra passer par la case peine de mort. Il en a déjà discuté avec le Premier ministre qui est sur la même longueur d’ondes que lui. Certes, le PMSD est contre la peine capitale, mais qu’importe, si le Parlement est appelé à se prononcer sur la question, Soodhun sera le premier à soutenir l’initiative, assure-t-il. Les peines ne sont pas assez dissuasives, estime Showkutally Soodhun qui pense, par ailleurs, que les prisonniers coûtent trop cher aux contribuables.

Quand ils ne sont pas en détention, pense Soodhun, ceux-ci trouvent refuge dans les cités. Où l’ordre ne semble justement plus régner selon le ministre et où les repris de justice exploitent les autres habitants. Ainsi, il prévient: la police a des ordres stricts d’y sévir et d’y débusquer tous les délinquants.

Autre problème relevé par Soodhun, les squats qui pullulent aux quatre coins du pays. Ils vont disparaître augure le ministre des terres. Celui-ci se donne même le temps de son mandat pour reloger tous les squatteurs du pays. Ils trouveront tous leur place dans les « smart residences » que construit le gouvernement, assure-t-il. Et il ne compte pas s’arrêter en si bon chemin. L’ordre dans les terres, il ne va pas seulement s’y atteler à Maurice… mais également à Rodrigues.