Ils étaient une dizaine à brandir des pancartes devant l’Hôtel du gouvernement et le bureau du ministère de l’Economie océanique. Pour le Syndicat des pêcheurs, Prem Koonjoo doit être démis de ses fonctions. Ils ont ainsi déposé une lettre au bureau du Premier ministre en ce sens, ce 6 septembre.

Judex Rampaul, le président du syndicat, explique que Koonjoo n’a pas tenu ses principales promesses prises depuis l’arrivée au pouvoir du gouvernement. Pire, le Syndicat des pêcheurs estime dangereuse la décision des pouvoirs publics d’accorder de nouveaux permis de pêche en haute mer à des pays étrangers.