Tourisme, banques, construction. Les plus importants responsables d’institutions sectorielles du privé ont rencontré, ce matin, le ministre des Finances pour lui faire part de leurs attentes par rapport au budget que présente Vishnu Lutchmeenaraidoo lundi prochain.

Ouvrant les débats, le ministre des Finances a précisé que malgré les Rs 4,5 milliards que coûtent les différentes augmentations de prestations sociales à l’Etat, il n’aura pas recours à une augmentation de l’impôt pour financer ce poste de dépenses. Les membres du secteur privé se sont, eux, appesantis sur les mesures à prendre pour permettre aux entreprises de se développer et recruter davantage. Leurs demandes allant de l’allègement fiscale à l’élaboration de procédures plus business friendly pour l’élaboration et la concrétisation de projets d’investissement.