A partir de ce weekend, le leader du MMM prévoit une «accélération» des activités dans la circonscription de Belle-Rose/Quatre-Bornes. La partielle du 17 décembre, pour Paul Bérenger, doit servir à donner un «choc» au gouvernement pour qu’il appelle rapidement le pays aux urnes. Le chef des mauves a profité de l’occasion pour redire que le contexte politique ne se prête à aucun rapprochement entre le MMM et le MSM.

Paul Bérenger est pessimiste, par ailleurs, sur la capacité de la police et de la commission anticorruption à faire la lumière sur l’affaire Bet365. Affirmant n’avoir aucune confiance dans ces deux institutions.