Après les soubresauts d’hier, ce fut une séance parlementaire relativement tranquille. Pas de Private Notice Question, comme l’avait annoncé Paul Bérenger hier. De nombreux sièges vides à cause des absents et, du coup, une légère confusion tout le long de la séance de questions au Premier ministre et aux ministres.

En effet, le PMSD n’assiste pas à la séance, le MMM non plus. Danielle Selvon est aussi absente de l’hémicycle. Du côté de la majorité, le Chief Whip Mahen Jhugroo et le ministre Showkutally Soodhun n’étaient pas là.

La Prime minister’s Question Time terminée en un éclair, Etienne Sinatambou se lève pour répondre à une première question du député Osman Mahomed sur les catastrophes naturelles. Mais à la deuxième intervention de celui-ci sur la question suivante, Shakeel Mohamed soulève un point of order et veut savoir si le ministre des Technologies a aussi hérité officiellement du marocain de l’Environnement.

Le chef de file du PTr au Parlement souligne qu’un ministre peut répondre à la place d’un autre collègue quand il le remplace en cas d’absence. Or, vu la situation actuelle, « il n’y a pas de ministre ».

La Speaker intervient pour lui dire que c’est là un arrangement temporaire décidé par le Premier ministre. Shakeel Mohamed insiste, Maya Hanoomanjee lui répond la même chose. On entend des murmures désapprobateurs de la majorité, tranquille jusqu’ici, et des « Asiz twa ta ! » devant l’insistance de Shakeel Mohamed pour que la Speaker donne un ruling.

Le Premier ministre intervient et informe la Chambre qu’il a déjà envoyé ses dispositions par courrier à la présidente de la République, ce matin. Et qu’elle doit déjà les avoir approuvées.

Les grognements des travées de la majorité se font plus insistants alors que le député de Port-Louis interpelle de nouveau la Speaker. « Al aprann to lalwa, twa ! » finit-il par lancer, exaspéré. « Plore ! Koumans plore ! »

A la question sur les licences accordées aux bateaux de plaisance, c’est Ivan Collendavelloo qui répond sur ce dossier que gérait Xavier Duval. Tandis que Leela Devi Dookun-Luchoomun a répondu à une interpellation concernant le ministère des Arts et de la Culture.

Le reste de la séance passe vite, très vite. Les questions des députés absents ne sont pas posées, les questions supplémentaires ne sont pas nombreuses. On n’échappe pas non plus aux « ‘I am not the substantive minister’ » qui ne peut donc répondre plus avant…

Qui s’assoit où? 

L’arrivée du PMSD dans les rangs de l’opposition vient bousculer le seating arrangement. Les bleus occupant désormais les deux premières rangées tout juste en face du front bench de la majorité. Et les indépendants Joomaye, Lesjongard, Sorefan et Ramano, la troisième rangée sur ce côté.

Les élus mauves prennent, eux, les places occupées il y a encore une semaine par le Parti travailliste. Ces derniers se retrouvent désormais juste derrière. Les sièges qu’occupait le PMSD dans les travées de la majorité restent vides, pour l’heure. En attendant la réattribution des portefeuilles ministériels et la nomination de 2 nouveaux Private Parliamentary Secretaries.