Paul Bérenger l’avait laissé entendre lors de sa conférence de presse de samedi, sa Private Notice Question d’aujourd’hui portera sur Yashika Bageerathi. Cette jeune Mauricienne a été extradée vers Maurice la semaine dernière après une longue procédure entamée par les autorités britanniques.

Le leader de l’opposition cherche à savoir du Premier ministre si une enquête a été menée pour vérifier les dires de la jeune fille. Celle-ci a affirmé a plusieurs reprises qu’elle a failli être victime d’une agression à Maurice. Bérenger demandera également à Navin Ramgoolam de préciser les mesures prises par la police afin d’assurer la sécurité de Yashika Bageerathi depuis son retour au pays, jeudi dernier.

Paul Bérenger souhaite aussi recevoir des éclaircissements sur les conditions dans lesquelles Air Mauritius a accepté de transporter la jeune fille la semaine dernière ainsi que la manière dont le Haut Commissaire Mauricien en Angleterre est intervenu – ou pas ‑ afin de trouver une solution aux problèmes de la jeune fille. Enfin le leader de l’opposition demandera au Premier ministre de préciser si le gouvernement compte prendre des mesures afin de permettre à Yashika Bageerathi de compléter ses études.

Par ailleurs, c’est la police qui focalise cette semaine l’attention de l’opposition. Neuf questions concernent nos forces de l’ordre dont huit adressées au Premier ministre. Satish Boolell veut connaître les conditions dans lesquelles les policiers sont appelés à manier et détenir des armes à feu durant leurs heures de service. Le député de Curepipe-Midlands interroge également Navin Ramgoolam sur le nombre et la nature des cas de « breach of Information and Communication Technologies Act » rapportés à la police. Notamment les cas où des menaces ou insultes ont été proférés par SMS ou à travers Internet.

Les députés Sorefan, Baloomoody, Bodha et Jhugroo chercheront à connaître les statistiques concernant les contraventions dressées à l’aide de speed cameras, les cas de brutalités policières, les crimes violents dont les femmes et enfants ont été victimes ainsi que le nombre de fois où les règlements du Returning Resident Scheme ont été contournés (notamment pour l’achat de voitures à des taux d’imposition préférentiels).

Les infrastructures de la police, intéressent, elles, Arianne Navarre-Marie et Adil Ameer Meea. La députée de Grande-Rivière-Nord-Ouest/Port-Louis-Est veut savoir si des travaux sont prévus pour mettre à niveau les police quarters de Bell-Village. Tandis que Meeah s’intéresse, lui, au déménagement du poste de police de Trou-Fanfaron.