Follow Us On

Slider

Trois élus siégeant dans l’opposition, du moins ceux qui étaient présents à l’Assemblée nationale dans la soirée du mardi 21 mai, ont été expulsés par la Speaker Maya Hanoomanjee. Ce qui a provoqué le départ de l’ensemble des membres de l’opposition présents dans l’hémicycle.

Ils n’ont pas digéré que le député travailliste Shakeel Mohamed ait été suspendu pour les trois séances suivantes suite à une «motion without notice» présentée par le Premier ministre par intérim Ivan Collendavelloo sous le Standing Order 29(1) de l’Assemblée nationale. Les «Shame!» et autres protestations se sont fait entendre bruyamment des bancs de l’opposition. Piquée au vif, Hanoomanjee a expulsé deux autres membres de l’opposition. Les autres ont alors quitté l’Assemblée en huant la Speaker et en balançant des feuilles de papier à tout-va.

Collendavelloo réagissait suite à l’incident opposant Shakeel Mohamed au ministre du Tourisme Anil Gayan quelques minutes plus tôt alors qu’il débattait sur le United Nations (Financial Prohibitions, Arms Embargo And Travel Ban) Sanctions Bill.

Le député de Port-Louis Maritime/Est venait d’accuser le leader adjoint du Muvman Liberater de s’être attaqué au Pakistan, provoquant les vives protestations de ce dernier. Lorsque la Speaker a demandé à Shakeel Mohamed de laisser le ministre s’expliquer, il l’a accusé de «prendre partie».

Maya Hanoomanjee l’a «ordered him out» lorsqu’il a refusé de retirer ses propos. La séance a alors été suspendue. A la reprise, Ivan Collendavelloo a présenté sa motion, provoquant l’ire de l’opposition.

Facebook Comments