Plus loin, Sudhir Sesungkur se démène comme il peut pour convaincre les parlementaires que passé les trois prochaines années, la National Insurance Company aura un avenir brillant. Loin de prêter attention à ce que raconte le ministre des Services financiers, sir Anerood Jugnauth est en mode père fouettard.

A quelques mètres de lui, à gauche, Nando Bodha ne résiste plus. Alors que ce matin, le ministre des Infrastructures publiques luttait pour rester éveillé pendant que Sunil Bholah répondait à la Private Notice Question de Xavier Duval.

Le visage appuyé contre son poignet, le ministre MSM dort paisiblement, comme un bébé. La scène n’échappe pas au mentor. Il regarde Fazila Jeewa-Daureeawoo, sa voisine de gauche, et laisse échapper son agacement. «Hmm, get sa kouma li pe dormi», grogne-t-il en regardant en direction de Bodha.

La Vice Prime minister, toujours très déférente envers SAJ, ne sait pas trop où donner de la tête. Elle rougit, ne trouve rien à dire. Puis baisse la tête en souriant de manière gênée.

L’agacement du ministre mentor se comprend. Car le voici qui regarde désormais à sa droite. A côté de lui, affalé dans son fauteuil et dans une posture bien moins gracieuse que Bodha, Ivan Collendavelloo est lui aussi profondément endormi.

SAJ relève la tête pousse un soupir et se résout à ne pas faire de commentaire. Il regarde droit devant lui et continue à suivre les travaux parlementaires.