Comme ce mardi, la galerie publique est bien remplie. Les collégiens qui participent au Youth Parliament y sont assis. Ils interrompent leurs chamailleries en voyant arriver Alan Ganoo. Quelques instants plus tard, un d’entre eux se lève et fait un signe de la main pour attirer l’attention du président du Mouvement patriotique. «Monsieur Ganoo, nous sommes ravis de vous voir», lance un jeune. L’élu les salue de la main puis replonge dans ses notes.

«Booonjooour maaaadaaame», reprennent-ils cette fois-ci en cœur en voyant arriver la ministre de l’Education. Leela Devi Dookun est prise de court par cet accueil inopiné. Alors qu’elle se dirigeait vers sa place, elle fait demi-tour pour parler aux collégiens. Une jeune fille lui explique avec enthousiasme la fonction qu’elle a tenue durant les travaux du Youth Parliament. Le Deputy Prime minister est accueilli de la même manière. Et Ivan Collendavelloo part rejoindre la ministre de l’Education pour un brin de causette très convivial avec les collégiens.

C’est désormais au tour de sir Anerood Jugnauth de faire son entrée. Les collégiens sont un peu plus réservés cette fois-ci. Mais pas pour longtemps. «Mettez-vous debout. C’est lui le ministre mentor», suggère la députée Marie Claire Monty. La bande s’exécute. SAJ tressaille, leur lance un sourire accompagné d’un geste de la main, puis s’assied à sa place. Mais la bande de joyeux drilles est vite rappelée à l’ordre. Un des officiers de police s’approche d’eux. «E! Res trankil aster», ordonne-t-il. Les collégiens suivent plus ou moins la directive.

Quelques minutes avant le début des travaux du jour, le contingent du PMSD arrive dans l’hémicycle. Dan Baboo, Thierry Henry, Adrien Duval et Guito Lepoigneur filent tous saluer chaleureusement le député de Savanne/Rivière-Noire. Qui revient au Parlement après deux semaines de suspension. Les retrouvailles sont de courte durée toutefois, car la sonnerie de début de travaux retentit.

La Speaker prend la parole, elle a réécouté les propos de SAJ tenus ce mardi 31 juillet. Et son «shut up your bloody mouth» est «unparliamentary», tranche Maya Hanoomanjee. Il faut donc que le ministre mentor retire ses propos. Pravind Jugnauth, Ivan Collendavelloo et Fazila Jeewah-Daureeawoo échangent des sourires. En face, Xavier Duval est tout aussi amusé, il hoche les épaules en regardant SAJ.

Celui-ci se lève et retire ses mots offensants. Ce qui lui vaut une tournée de tap latab des membres de la majorité gouvernementale. Etienne Sinatambou, toujours très obséquieux à l’égard du doyen du gouvernement, en rajoute. «Gentleman! Gentleman!» répète-t-il.

La Private Notice Question (PNQ) du jour, sur des turbines que compte acheter le CEB, peut débuter. Les rangs de l’opposition sont moins garnis, car le MMM a décidé de bouder les travaux du jour. Il y a aussi des absents au sein de la majorité. Roubina Jadoo-Jaunbocus et Sanjeev Teeluckdharry, démissionnaires après la soumission du rapport Lam Shang Leen, brillent à nouveau par leur absence.

Les échanges sur le PNQ se déroulent dans le calme plat, à part quelques chamailleries entre Ravi Rutnah, Shakeel Mohamed et Bashir Jahangeer à la fin des questions supplémentaires.

On peut passer aux Private Members’ Motions. Reza Uteem du MMM ne défendra pas la sienne sur la mise en place d’une commission d’enquête sur les activités des sociétés d’Alvaro Sobrinho à Maurice. Les débats sur la motion déjà présentée par Alan Ganoo, se poursuivent, eux. C’est Etienne Sintambou qui lui donne la réplique.