La séance parlementaire du jour avait à peine repris. Revenant sur les vifs échanges de la semaine dernière entre Rajesh Bhagwan et Roshi Bhadain, la Speaker demande au député mauve de retirer le mot « manipulé » qu’il avait utilisé la semaine dernière à l’encontre du ministre de la Bonne Gouvernance par rapport à sa gestion de la Mauritius Broadcasting Corporation. Rajesh Bhagwan refuse, épaulé dans sa posture par Paul Bérenger.

Malgré l’insistance de Maya Hanoomanjee, le chief whip de l’opposition campe sur sa position. « I note that in spite of my ruling, you have not withdrawn », prévient la Speaker. Qui demande alors aux deux hommes de présenter une motion s’ils estiment être dans le vrai quant aux « motifs graves » qu’ils imputent au ministre Bhadain.

Shakeel Mohamed intervient alors, s’étonnant que Maya Hanoomanjee n’ait pas, lors de sa réécoute de la séance de mardi dernier, n’ait pas entendu le ministre Bhadain s’adresser au député rouge en ces termes : « Mo pa pou invit twa ! » Et de s’interroger : « Si cela n’est pas de la manipulation, alors qu’est-ce que c’est ? »

La Speaker insiste, au milieu des « Shame ! » que lancent les députés du MMM, pour que le chief whip de l’opposition retire ce mot.  Devant le refus de celui-ci – « Comment pourrais-je retirer quelque chose qui se passe réellement ? », Maya Hanoomanjee lui ordonne alors de sortir. Paul Bérenger proteste énergiquement, la Speaker maintient qu’il doit présenter une motion devant l’Assemblée.

Paul Bérenger rétorque : « Shame on you! » Ce qui conduit la Speaker à expulser « tout le monde » du Parlement pour la journée. Avant de préciser que Bérenger et Bhagwan sont exclus de l’hémicycle. Protestant énergiquement et bruyamment contre la décision de la présidente de l’Assemblée nationale, les autres députés du MMM effectuent un « walk out » en solidarité. Shakeel Mohamed, seul député travailliste présent dans l’hémicycle, leur emboîte le pas. La Speaker compte toutefois revenir sur le point soulevé par celui-ci.

Les députés du Mouvement patriotique sont, eux, demeurés à leurs sièges.

Paul Bérenger et les députés du MMM ont tenu un point de presse après les incidents de ce matin. Shakeel Mohamed également.

En tout début de séance, la Speaker a aussi rappelé aux journalistes présents leur devoir et responsabilité pour une couverture juste et équilibrée des débats. Et souligné le fait que la Speaker n’effectue pas de walk out, contrairement aux parlementaires, mais qu’elle peut suspendre une séance quand les députés sont trop indisciplinés, comme cela a été le cas la semaine dernière.

[Note : Cet article a été modifié pour inclure l’intervention du député Shakeel Mohamed, le commentaire de Maya Hanoomanjee sur la couverture médiatique de la semaine derniere, ainsi que les liens vers les conférences de presse tenues après le walk out.]