Rs 6 millions, c’est la somme que le collège Medco Cassis doit dépenser pour remettre en état ses installations électriques. Si la direction propose de transférer temporairement les collégiens dans un autre collège de Port-Louis, les parents sont toutefois fermement opposés à cela. Accusant la Mauritius Education Development Company (Medco) d’avoir trop tardé à lancer les appels d’offres.

C’est une accusation que récuse Usha Jeetah, la présidente de l’institution. Selon elle, la réfection du système électrique du collège est à l’agenda de son conseil d’administration depuis des mois. Une explication insuffisante pour les parents d’élèves de Medco Cassis qui l’ont fait savoir sans ambages à Usha Jeetah, ce vendredi 7 avril, lors d’une réunion au collège.

Finalement, il a été entendu que les réparations se dérouleront en phases et que les collégiens pourront rester dans leur établissement le temps des travaux.