« Une longue séance nous attend, faites preuve d’un peu de décence. Don’t get excited ». C’est ainsi que Maya Hanoomanjee a tenté de calmer les esprits à l’issue d’une question posée par Aadil Ameer Meea sur l’organisation du Hajj en 2016. Initialement adressée à Showkutally Soodhun en sa qualité de ministre chargé de l’organisation du Hajj. Mais c’est au ministre des Arts et de la Culture qu’est revenu la tâche d’y répondre. Mais étant absent de l’hémicycle, c’est la suppléante de Dan Baboo, Aurore Perraud qui a répondu la question. Elle a déposé un document faisant état des dépenses encourues par la Ministerial Pre-Hajj Mission ainsi que les prix des chambres d’hôtels réservés pour les pèlerins mauriciens à la Mecque et à Médine.  [Voir le document ici]

« Soodhun doit répondre », a toutefois régulièrement demandé Meea en expliquant que c’est le ministre du Logement et des terres qui a supervisé « le worst Hajj ever » cette année. Notamment à travers un contrat opaque, s’est exclamé le député de Port-Louis Maritime/Port-Louis Est qui a déposé une copie d’un contrat non signée à l’Assemblée nationale [voir le document déposé ici] . Avant de demandé à ce qu’une commission d’enquête se charge d’examiner l’organisation de cette année. « I will pass the message », a assuré Perraud.

Reza Uteem a alors rajouté une couche sur Soodhun. Rappellant que le ministre avait d’ailleurs affirmé qu’il allait laisser au Islamic Cultural Centre, le soin d’organiser le pèlerinage à la Mecque cette année.

Ce commentaire a mis Soodhun hors de lui. Au point de hausser le ton envers le député mauve. « Desan mo montre toi, to bez… » vocifère le ministre avant d’être rappelé à l’ordre par Maya Hanoomanjee. Le calme revenu, la speaker a plaidé une nouvelle fois pour que la séance se déroule dans le calme.

L’accalmie a toutefois été de courte durée. Car à peine la question suivante posée par Franco Quirin à Yogida Sawmynaden, les travaux ont à nouveau été interrompus par le brouhaha. Piqué au vif par un commentaire du leader de l’opposition. Soodhun s’est emporté : « Mo pa tret kouma toi, mo tous dibwa ». Poussant Maya Hanoomanjee à le rappeler à l’ordre le ministre une nouvelle fois.