Ils se donnent jusqu’à ce jeudi pour vérifier si Pravind Jugnauth maintient le cap par rapport à la vente de nationalité et de passeport. Entretemps, les regroupements de la société civile qui s’opposent à cette mesure entendent mobiliser l’opinion publique à travers une pétition nationale.

Si la vente de nationalité est maintenue, Kugan Parapen estime que les membres du collectif n’hésiteront pas à braver l’interdiction de manifester alors que l’Assemblée nationale est en session.

Plusieurs syndicats et associations de la société civile se sont réunis ce samedi 23 juin à Beau-Bassin pour se concerter sur les actions de terrain à mener pour empêcher que la nationalité mauricienne et le passeport soient vendus à $ 1 million et $ 500 000 respectivement.